La question était de savoir s'il voulait se priver de son compagnon à cause d'une querelle idiote et d'une empoignade grotesque pour savoir qui avait tort et qui avait raison. Or il semblait bien à Ralph qu'il ne le voulait pas, et si cela avait pour conséquence qu'il devait s'excuser auprès de Bill, ça n'était pas si terrible, non ? Pour autant qu'il le sache, il n'y avait pas d'arête cachée dans les trois mots : je suis désolé.

Stephen King, Insomnie

NB: l'emphase est de moi