H2G2 Encore une chose

Eoin Colfer a signé ce 6ème volume de la mythique trilogie initiée par Douglas Adams. J’avoue avoir hésité vraiment vraiment longtemps avant de me lancer dans cette lecture tant j’avais peur d’être déçu par une histoire au rabais qui n’aurait fait que de reprendre les personnages et 2 ou 3 traits d’humour décalé. En gros une histoire qui se serait contentée de profiter de l’univers déjà vénéré d’H2G2 mais sans rien y apporter.

Au final je suis assez partagé… D’une part, Eoin a vraiment réussi un bel exercice de style en reprenant bien l’humour d’Adams. Il y a vraiment des passages hilarants comme par exemple l’entretien d’embauche de Cthulhu pour un poste de dieu de classe A. D’un autre côté il y a des longueurs assez pesantes. Chose que je n’avais jamais ressenti dans aucun des 5 autres volumes — du moins pas à ce point. Marvin manque à l’appel évidemment mais sera remplacé par une autre tête, c’est le cas de le dire.

Je crois que c’est à lire une fois si — et seulement si — on est déjà largement fan de cette saga, qu’on a achevé toute l’histoire originale en rigolant bien et qu’on veut retrouver une dernière fois Arthur, Ford, Trillian, Zaphod et les autres. Cependant il faut la prendre vraiment comme un hommage d’Eoin à Adams et non comme une véritable continuité sinon la déception sera au rendez-vous.

Eoin n’aura pas su me faire rire autant et aussi fort qu’Adams ni m’emmené dans les mêmes délires galactiques. Cependant il m’aura bien permis de retrouver pour un moment cet univers et ces personnages que j’affectionne tant.

Et je dois avouer que ça m’a donner envie de relire encore une fois toute la saga…