Il restera pour moi, le Maître des Mots. Bien avant tous les autres humoristes de l’absurde et du calembour qui allaient me fait rire, il était là. Pour dire, j’ai même du étudier le texte d’un de ses sketchs à l’école… Alors qu’il n’était même pas encore mort, surprenant non ? Pour une fois que j’avais un texte intéressant et drôle à étudier, je n’allais pas cracher dessus.

Il restera pour moi, le Maître des Mots.